Conseil coopératif

conseil coopératif Pl'Ain d'Energie

 

 

 

 

Le Conseil Coopératif de la société Pl’Ain d’Energie est élu lors de l’Assemblée Générale.

Il pilote l’entreprise en veillant au bon respect des valeurs de la société.

Représentants légaux de la société et organigramme des principaux membres du conseil coopératif: rôle_membres_conseil

AURELIEN – PRESIDENT: « Marié, 40 ans et papa de 3 petites filles. Ingénieur de formation, j’ai repris les études pour un MBA marketing & finance. J’ai été en production, chef de projets et travaille actuellement pour un grand groupe en tant que responsable marketing Européen. Depuis 3 ans, je suis bénévole au conseil de surveillance d’Energie Partagée, un fond d’investissement citoyen national sur les énergies renouvelables. J’ai la chance de voir de nombreux projets citoyens et je suis convaincu que les citoyens doivent initier et accélérer le mouvement pour l’environnement. Faisons-le ensemble dans l’AIN près de chez nous. Je crois dans le collectif selon l’expression « tout seul, on va plus vite, ensemble on va plus loin, plus grand », chacun peut participer quels que soient ses moyens, par son épargne, mais aussi son temps bénévole ou son engagement dans les collectivités. Venez nous rejoindre !

Aurélien Mary

 

ERIC – VICE PRESIDENT:

« 59 ans, marié, 2 enfants. De formation scientifique et commerciale (diplômé en Chimie, biochimie, MBA), j’ai assuré la direction commerciale, puis le business développement de sociétés médicales et de laboratoires pharmaceutiques en France et à l’international. A l’origine du projet, j’ai créé avec quelques amis en 2018, l’association ACERPA. Mon objectif est de permettre à chacun de réaliser une action concrète pour la transition énergétique quels que soient ses moyens financiers. C’est de permettre à chaque citoyen de proposer aux élus locaux de contribuer ensemble à ces projets. »

Eric Cavanne

JESSICA:

« Sensible aux enjeux environnementaux, je travaille actuellement dans des associations dont les objectifs sont de contribuer à la transition énergétique. Depuis 2014, j’exerce sur des sujets de sobriété, d’énergies renouvelables et d’énergie dans l’habitat, en tant qu’animatrice et conseillère Espace Info Énergie. Nouvellement résidente dans l’Ain, l’idée de voir émerger une centrale citoyenne me taraudait. A peine le temps d’y songer que mon souhait se réalise ! Quoi de plus naturel que d’y prendre part en tant que citoyenne. Nous avons tous un rôle à jouer. »

Jessica Pages

PHILIPPE – FINANCE:

« Né en 1954, retraité de l’éducation nationale (prof de maths/sciences en lycée pro).

Fondateur de l’association Eau Soleil, qui réalise des chantiers-jeunes avec des jeunes de lycées pro pour la réalisation de projets d’adduction d’eau par pompage solaire au Maroc. Le projet ACERPA Pl’Ain d’Energie permet à des citoyens de prendre en main un mode de production de l’énergie propre, décentralisé et abondant. »

Philippe zanni

MARIE-CELINE:

« Journaliste spécialisée dans la santé et l’environnement, je suis élue municipale à Vaux-en-Bugey. Préoccupée par l’avenir de notre planète, j’ai à cœur de m’investir dans des projets qui permettront aux citoyens de demain de vivre durablement sur cette Terre. Je pense que, grâce à de petites installations qui produisent de l’électricité dans nos communes, nous pouvons reprendre la maîtrise de notre énergie, en respectant mieux notre environnement. »

Marie Céline Ray

 

ELISABETH:

« 39 ans, maman de 3 filles. Ingénieur en génie biologique, je travaille comme technico-commerciale dans les procédés pharmaceutiques. J’ai toujours eu la fibre environnementale mais le film Demain a été un vrai déclic en 2016. Il m’a poussé à agir à mon échelle contre le réchauffement climatique. Après avoir changé ma consommation et ma manière de vivre, j’ai commencé à m’intéresser aux initiatives citoyennes locales. Outre nos bulletins de vote, nous avons tous un super-pouvoir : comment nous consommons, vivons et plaçons notre épargne.
Mon rêve est que chaque citoyen utilise son super-pouvoir pour décarboner l’économie. Vous êtes plus décideurs que vous ne le croyez !!"

Elisabeth Mary

 

ARNAUD – SECRETAIRE:

« Né en 1976, originaire de Dijon, je suis Ingénieur R&D non pas dans le photovoltaïque, mais en biscuiterie industrielle ! Que cela ne tienne, je rêve d’un monde plus humain et plus proche de la Nature, respectant le vivant, moins tournée vers l’intérêt personnel. Un monde qui soit encore vivable pour nos enfants dans 20 ou 30 ans. Un monde où il y a encore des animaux sauvages. Un monde où on pourra encore sortir à l’air libre en pleine journée en été. Un monde donc sans utilisation ou presque d’énergie fossile et fissile, décarboné. C’est pourquoi je me retrouve pleinement dans le projet proposé par l’Acerpa – Pl’Ain d’Energie.»

Arnaud Brun

FRANCOISE:

« 62 ans, mariée, 2 enfants. Ingénieur informatique (secteur industriel  aéronautique et  tertiaire), puis professeur de mathématiques dans l’Ain.

Mariée à Eric, j’ai soutenu son initiative sur l’ACERPA, et naturellement la concrétisation de la société. Élue à Douvres, j’accompagne cette création avec la conviction de donner une impulsion à un projet citoyen et de proximité. »

Françoise Cavanne

BASSAM: « En septembre 1975, je suis arrivé au Four Solaire d’Odeillo (laboratoire CNRS) pour préparer deux doctorats (3ème cycle en 1977 et un doctorat d’état ès sciences en 1982). Retour au pays (Liban) en 1983 avec un poste de directeur du Groupe Solaire au CNRS libanais. La situation compliquée nous a obligé de rentrer en France et atterrir à Ambérieu en 1990. J’ai commencé à enseigner à l’Université Claude Bernard en 1991 (vacataire). En même temps, j’ai eu la chance de lancer la création d’un bureau d’études spécialisé dans le photovoltaïque avec quelques pionniers. Implication dans le milieu associatif local suite à mon départ à la retraite en 2014. Ce projet est intéressant car il démontre que le pouvoir de citoyen, dans une démocratie, est primordial même dans le domaine de l’énergie, surtout qu’en France, le débat public pour les choix énergétiques n’a pas été exemplaire. En plus, à l’époque où l’enjeu environnemental est planétaire, l’énergie solaire est la seule énergie disponible partout. »

 

Bassam Ouaida

 

JEAN-MARC: « Une vie professionnelle construite tout au long de la fin de la 2nde moitié du siècle dernier, trouvant maintenant sa plénitude en rejoignant avec enthousiasme le projet de Pl’Ain d’Energie. Professionnel impliqué et militant engagé, depuis toujours, je suis convaincu que l’action collective permet toujours d’aller plus loin. Je souhaite donner un sens à ce qui doit être maintenant inventé : Une économie mise au service de l’humain dans un espace planétaire fini qui impose le plus grand respect des ressources naturelles et de leurs gestions. Une économie reposant sur d’autres principes d’échanges que l’intérêt et la spéculation. Une économie privilégiant l’usage et la fonctionnalité. Une économie portée sur la solidarité et la coopération. Entre différentes fonctions électives municipales et régionales, et mon investissement au sein de plusieurs structures associatives et coopératives, je souhaite soutenir et aider ! Je participe ainsi activement à la vie de 2 organismes de financement de l’économie sociale et solidaire. »

Jean marc Lecullier

JEAN-MICHEL:

« marié, 2 enfants, je suis professeur en électrotechnique au lycée professionnel Alexandre BERARD à Ambérieu.

Les énergies renouvelables font parties du programme du Baccalauréat Professionnel. Je forme et sensibilise les futurs électriciens aux énergies d’avenir. J’ai souhaité m’investir dans une entreprise citoyenne pour apporter ma pierre à l’édifice et contribuer concrètement à développer les énergies renouvelables. »

Jean Michel Grastilleur

 

LOIC RODET :

"Travaillant dans le secteur photovoltaïque depuis plus de 13 ans, j'évolue au sein d'une société de distribution spécialisée dans les énergies renouvelables basée sur Lyon.

Convaincu des défis climatiques qui nous attendent, j'apporte ma contribution à une transition énergétique plus propre, plus verte, dans ma vie professionnelle, mais aussi personnelle, en m'impliquant dans des projets citoyens comme les centrales villageoises."

Loïc Rodet